Pokémon - Twisted Destinies

Entrez dans le merveilleux monde de Pokémon. Votre aventure ne fait commencer et pourtant, le monde est contre vous. L'influence de la Team Plasma se fait de plus en plus grande. Quelles intentions se cachent derrière leurs beaux discours? Découvrez-le!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fiche Alexie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaylie Monroe
Admin Fondatrice - Coordinatrice
avatar

Messages : 203
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 24

Fiche du dresseur
Type de dresseur: Coordinatrice
Région et ville d'origine: Hearthome City à Sinnoh
Équipe Pokémon:

MessageSujet: Fiche Alexie   Ven 5 Avr - 14:56

Alexie Fay Loyd

▬ Généralités ; qui est-ce ?
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
NOM : Loyd
PRENOM : Alexie, et comme deuxième prénom, son père l'a nommée Fay.
AGE & DATE DE NAISSANCE : 17 ans, née un 28 février.
RÉGION D'ORIGINE : Kanto, plus précisément Céladopole.
GROUPE: Nous verrons très bientôt Smile

POKEMON 1 : [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]Odyssa, Moustillon ♀, nature Douce, CS: Torrent
POKEMON 2 : [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] Connor, Balignon ♂, nature Hardie, CS: Pose Spore
POKEMON 3 : Mystère!
▬ PHYSIQUE ; à quoi ressemble-t-elle ?

TAILLE : Un mètre soixante huit.
POIDS : 57 kilos
COULEUR DES YEUX : Bruns
COULEUR DES CHEVEUX : Alexie adore se teindre les cheveux en rouge, mais sa couleur naturelle tourne autour du brun chocolat en hiver ou le châtain pâle en été.
SIGNE DISTINCTIF: La jeune fille est pourvue d'une constitution délicate lui donnant des airs gracieux. Aussi, sa voix est un délice à écouter lorsqu'on arrive à la convaincre de chanter.

▬ caractère ; et dans sa tête ?

QUALITES: Douce - Mature - Responsable - Studieuse - Vive d'esprit - Intelligente - Généreuse - À l'écoute - Gentille - Se contente de peu - Avide d'apprendre - Réfléchie -Curieuse - Travaillante
DEFAUTS : Renfermée - Timide - Mélancolique - Préfère fuir les situations qui la mettent émotionnellement en danger - Ne sait pas dire non - Naïve - Peureuse - Docile - Se laisse marcher sur les pieds plutôt que d'affronter les autres - Très sensible
SIGNE DISTINCTIF: La nature d'Alexie est trop bonne pour qu'elle ose se mesurer aux autres. Elle préfère passer inaperçue dans sa grande timidité et se concentrer sur son but: en apprendre le plus possible sur l'Élevage que possible. Depuis la mort de son cousin, elle s'est encore plus refermée sur elle-même.

▬ histoire ; avant son arrivée ...

«Ne t’en vas pas tout de suite, Nathan, j’ai froid.»
«D’accord, je veux bien rester.»


Sans un mot, il pose ses lèvres contre les siennes. Sa main va d’elle-même contre le ventre rebondi de la jeune femme qui ferme les yeux, animée d’une douleur profonde et intérieure. Comment oser le regarder alors que dans ses prunelles à lui, un bonheur complet peut se lire aisément? Comprendra-t-il seulement? Elle en doute. Elle se blottit contre lui. Ils auraient pu devenir plus que cette simple amourette de passage si seulement… Si seulement il n’y avait pas eu cet accident. Drôle, ce mot, accident. Comme désigné pour décrire un évènement bouleversant, un changement irréparable dans une vie. Elisabeth laisse sa propre main s’égarer contre son abdomen distendu. Que donnerait-elle pour être loin d’ici? Loin de cet homme auquel elle a décidé de ne pas s’attacher. Elle aurait pu. Il possède toute les qualités dont on pourrait rêver chez un homme. Beau comme un cœur, charmeur, sympathique, généreux et docile à souhait. Il en aurait fait sa reine. Par contre, rien ne pourra la forcer à devenir mère. Rien du tout. Elle est trop jeune, trop belle, elle a trop à vivre.

«À quoi tu penses?» il lui demande.

Elle hausse les épaules, se mordant la lèvre.

«À notre bonheur futur.»

Le pire mensonge de son existence. Nathan ne se doute de rien. Il sourit, ému. Il aimerait que ces trois mois qui le séparent de la naissance de sa petite fille soient vites passés. Elisabeth aussi.


***

«C’est une fille, miss Elisabeth!»

Dans ses mains couvertes de sang, le docteur présente un bébé en train de s’époumoner à la jeune mère. Alors que le travail est terminé, elle se met à hurler. Elle ne veut pas la voir. Elle lui jette des injures, devant l’air interdit du père qui tient encore sa main. Elle pleure à s’en fendre l’âme. Elle ne veut pas la voir, elle ne veut pas la voir cette chose épouvantable. Un seul coup d’œil suffirait, et elle le sait. Un seul coup d’œil pour l’aimer tendrement. Mais elle s’y refuse. Elle se cabre alors qu’on tente de la raisonner, de la calmer. Elle a besoin de repos mais elle s’agite. Nathan, près d’elle, reste calme malgré sa confusion. Sa petite amie est fatiguée, elle reviendra bientôt à elle, se dit-il. Oh Nathan. Il ne faut pas se mentir ainsi. Il sait très bien qu’au fond, il s’est trompé sur son compte depuis le départ. Lizzie ne veut pas de son enfant, pas de leur avenir dont il rêvait. Elle veut sa liberté. Sa liberté elle aura.

Les deux jours recommandés par le médecin passés, elle prit la porte pour ne jamais revenir, laissant à Nathan cette enfant derrière lui. Alexie Fay Loyd. La petite dans les bras, le jour de leur sortie de l’hôpital, il se demande bien ce qu’il en fera. Il l’aime déjà, ce poupon tout rose. Sans le sou, sans emploi stable, sans logis convenable… Quel père fait-il. En tenant la petite contre son torse, le jeune homme pleure à chaudes larmes cette matinée ensoleillée-là. Son désespoir brouille son jugement. Il sent le poids du monde reposer sur ses épaules. Pauvre petit être. Peut-être serait-elle mieux avec des parents adoptifs? Mais comment s’en séparer? Alors que sa poitrine se secoue de nouveaux sanglots, une silhouette apparaît à la porte de la chambre d’hôpital.

«S… Steven?» hoquète le pauvre père démuni.

Dans un grand sourire, son frère s’approche de lui. Il laisse tous leurs différents de côté. Aujourd’hui, Nathan a besoin de lui. Il est temps de recoller les pots cassés.


***

Steven et sa femme Morgane possèdent une petite pension aux abords de Céladopole. Leur terrain est vaste et comprend plusieurs bâtiments, dont deux maisons. À la suggestion de son frère, Nathan s’installe dans l’une d’entre elles. Il y sera bien. Il pourra travailler pour la pension et gagner un peu de sous. Il aurait bien aimé percer dans le domaine de l’art. Il a un talent naturel pour construire des choses. Il fournit toutes les Arènes en Badges faits à la main grâce à une technique qu’il a lui-même inventé. Malheureusement, les revenus de la vente de Badges ne lui suffisent pas, surtout avec un bébé sur les bras! Heureusement donc que Steven lui propose cette chance immense. Un toit et un travail. Que pouvait-il demander de plus? Morgane se montre aussi très gentille avec lui et l’aide beaucoup avec la petite. Pas facile d’élever un enfant seul. Le jeune homme n’est jamais bien loin de sa belle-sœur cependant. Celle-ci s’y connaît. Elle en a eu trois. Mark, Erik et Axelle, en plus d’élever tous les bébés Pokémon de la pension! Lentement mais sûrement, le jeune père apprend à s’occuper de la petite Alexie. Cette enfant… elle devient rapidement la prunelle de ses yeux et le soleil de ses jours. Un bébé agréable et facile. En grandissant, ces belles qualités ne changent pas du tout. Souriante, gentille et sensible, la petite fille s’épanouit dans cette grande famille.

De sa tendre enfance, Alexie découvre les Pokémon et l’Élevage. Une passion se développe pour cet art complexe et bientôt, elle passe tout son temps avec sa cousine Axelle à s’occuper des habitants de la pension. Axelle et elle… deux complices, malgré l’handicap de la première. La dernière apprit rapidement le langage des signes afin de communiquer avec la pauvre fillette à moitié sourde. Elle voulait briser sa solitude. Et elle le fit. Alexie trouve son entrée à l’école bien difficile. On se moque beaucoup d’elle. Elle n’arrive jamais à se défendre des attaques des petites brutes, faisant d’elle une cible facile. Malgré tout, son retour à la maison, chaque jour, l’emplit de joie : elle peut retrouver ses amis les Pokémon. Ainsi va la vie pour elle, cahin-cahant, mais toujours vers l’avant. Jusqu’au jour où un mystérieux œuf arrive à la pension. Un client a demandé à Steven de le faire éclore pour lui. Un œuf bien étrange, d’un bleu profond comme le ciel. En le voyant, Alexie se surprend à le contempler pendant des heures, comme obsédée. Elle convainc son oncle de la laisser s’en occuper du haut de ses onze ans. Amusé par son enthousiasme, il ne peut en effet lui refuser cette requête. Pendant des semaines, elle prend soin de l’œuf jusqu’à son éclosion. Elle découvre alors une magnifique Moustillon à l’intérieur. Le petit Pokémon eau l’aime au premier coup d’œil et la fillette l’adoptent. Sans aucun doute, ils forment un match parfait, une paire que l’on ne pourrait séparer. Il ne faut oublier, par contre, que ce Moustillon est réservé à un autre. Et quelques jours après la naissance, le propriétaire revient pour demander son du. Alors que Steven lui tend le bébé loutre, sa nièce apparaît dans la pièce où ils se tiennent pour se jeter aux pieds de l’inconnu, le suppliant de lui laisser. Son oncle, furieux, la chasse, mais elle s’acharne, se débat, frappe le dos de son oncle qui l’amène hors de la salle. Elle hurle, elle pleure. Jamais il ne l’a vue ainsi. Une enfant si obéissante! Si douce!

Alors qu’il revient, le client sourit. Dans ses bras, le petit Moustillon est tout aussi bouleversé. Dans un geste généreux qui viendra changer le courant de la vie d’Alexie, il accepte de lui laisser. Jamais plus on entendit parler de ce mystérieux homme. Peu de temps après l’incident, la fillette trouve un Balignon seul et apeuré dans la forêt, visiblement très jeune. Elle le ramène à la pension et s’en occupe en compagnie d’Odyssa, son Pokémon. Tout naturellement, ils se lient d’amitié, ces trois-là, pour former un trio inséparable. Connor rejoint ainsi l’équipe. Peu de temps après, un autre évènement vient chambouler la vie de la petite. Sa cousine, qu’elle aime comme une sœur, quittait la pension pour rejoindre une académie de renom, Alcea Rosea, comme ses frères avant elle. Une véritable douche froide pour Alexie qui perd sa seule véritable amie. Les mois qui suivent sont difficiles mais très importantes. Elle a donc du apprendre à s’ouvrir aux autres et à se faire des amis. Elle ne guérit pas de timidité naturelle, mais elle arrive désormais à discuter avec d’autres jeunes filles de son âge. Elle étudie fort, s’appliquant à l’école et prenant très sérieusement les enseignements de son oncle et de sa tante. Elle veut devenir Éleveuse, mais la médecine aussi l’intéresserait. Longtemps déchirée, elle n’arrive pas à trouver sa voie.

Une bombe tombe sur la pension. Mark a été tué dans un accident à son école de rêve. Alexie est bouleversée. Elle ne sait plus où donner de la tête ou comment expliquer cette tragédie. Elle a pris sa décision. Elle veut devenir Éleveuse, ou même médecin Pokémon. Et pour ce faire, elle doit rejoindre Axelle à Alcea Rosea. Érik et elle auront besoin d’elle. Alexie aussi a besoin d’eux. Elle vient tout juste de recevoir sa lettre d’acceptation à sa demande de transfert. Elle ne peut attendre de mettre les pieds à Alcea.

▬ qui se cache derrière ce dresseur ?

PRENOM/PSEUDO : .
ÂGE : .
COMMENT ES-TU ARRIVE ICI ? .
DES SUGGESTIONS ? .
GIMME THE CODE. 8D Un jour je serai le meilleur dresseur yeah!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokedestinies.forum-canada.com
 
Fiche Alexie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiche technique de l'album avec le kit d'octobre de la Fée
» Comment faire une fiche de lecture
» Fiche de données de sécurité - Ethanol pur
» première colo numérique d'un cheval [alexie]
» fiche technique du kit de novembre de la Fée par Cathyscrap85

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon - Twisted Destinies :: Pokédex :: Fiches de Dresseurs et Équipes-
Sauter vers: