-21%
Le deal à ne pas rater :
LEGO® Icons 10329 Les Plantes Miniatures, Collection Botanique
39.59 € 49.99 €
Voir le deal

Partagez
Codages - Page 11 EmptyCodages - Page 11 EmptyCodages - Page 11 EmptyCodages - Page 11 Empty
 Codages
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11
Kaylie Monroe
Kaylie Monroe

Admin Fondatrice - Coordinatrice


Messages : 355
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 31
Quels jeux possédez-vous? : Enogen à Sakai, plus particulièrement dans un vieux dortoir poussiéreux de la Grande Bibliothèque
Commentaires : Enogen à Sakai, plus particulièrement dans un vieux dortoir poussiéreux de la Grande Bibliothèque

Enogen à Sakai, plus particulièrement dans un vieux dortoir poussiéreux de la Grande Bibliothèque

Enogen à Sakai, plus particulièrement dans un vieux dortoir poussiéreux de la Grande Bibliothèque


Message Sujet: Re: Codages   Codages - Page 11 EmptyDim 16 Oct - 16:18

J’ai longuement pesé les pours et les contres. Pas facile de savoir à qui octroyer sa confiance ces derniers temps. Dane les doutes, j’ai remis en question toutes mes amitiés, confondus des liens que j’ai cru immuables. La vérité ? Malgré les décisions que j’ai prises, je ne suis pas certaine de faire le bon choix aujourd’hui en appelant Adonis en renfort. D’une part car j’ignore à quel point il est sérieux dans son attitude contre sa mère et la Team Plasma, d’une autre car le mêler à tout ceci peut le mettre en danger. Si l’occasion devait se présenter, me jetterait-il sous les roues de l’engrenage pour recevoir ma sentence ? Accepterait-il de me trahir pour sauver ses fesses ? Sûrement et l’inverse est tout aussi vrai. Nous avons appris tous les deux il y a bien longtemps qu’on ne peut compter que sur soi dans la vie. Sauf que de cette assurance est née une drôle d’alliance entre nous, comme un secret non-dit que nous protégeons sans trop s’en rendre compte. Oui, nous sommes des âmes perdues, incomprises, mais un peu moins lorsque nous nous trouvons tous les deux. Pour l’instant je devrai m’en contenter, de la perspective d’être un peu moins seule dans mes déboires, en attendant l’assurance de sa loyauté.

Adonis confirme mes doutes : bien sûr Eduardo n’est pas seul dans ces machinations et ma tante s’est montrée volontaire pour poursuivre ses plans obscurs. Je soupire. Ainsi donc se trouve le réel bras droit de mon père. Pas moi. Non. Moi il a choisi de m’omettre de ses plans, redoutant peut-être… qu’une part d’humanité subsiste en moi ? Que je ne l’arrête dans ses folies ? C’est bien ce qui se passe aujourd’hui, alors que je me trouve animée d’une préoccupation de l’autre que je ne croyais pas possible. Sauver le monde n’a jamais été dans mon intérêt… cependant je ne vois pas le bien-fondé de la destruction, ni ce à quoi elle nous mènera. Le plan ?

« Obtenir des réponses. Il y a un centre en-haut là-bas, je comptais le visiter lors de ma première venue sur cette île mais Genesect a forcé mon départ précipité. Je compte bien partir d’ici en sachant un peu plus ce qui en retourne. »

Je pointe au loin, là où j’ai aperçu ce fameux complexe scientifique. Les paroles de mon cousin, si je n’y ai pas répondu, ne m’ont pas du tout laissé indifférente.

« Je ne comprends pas. Il me semble que la Team Plasma aurait tout intérêt à minauder en direction des Familles, y compris à nous mais il me semble… qu’on veut nous écarter du chemin nous les héritiers. Il y a quelque chose qui ne tourne pas rond. Et ils sont en train de se faire des ennemis de taille. Mais j’ai peur pour nous, Adonis. Tu as renié tout ça par choix, mais peut-être un jour ils s’attaqueront à ce que tu aimes, comme ils l’ont fait avec moi. Tu comprends les dangers que tu risques en m’aidant ? »

Où sont passées les railleries, les débilités jusqu’aux petites heures du matin ? Il me semble que notre vie a pris un détour inattendu et que nécessairement notre relation évoluera. Et putain. J’suis heureuse qu’il soit là à mes côtés.
Revenir en haut Aller en bas
https://pokedestinies.forum-canada.com
Kaylie Monroe
Kaylie Monroe

Admin Fondatrice - Coordinatrice


Messages : 355
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 31
Quels jeux possédez-vous? : Enogen à Sakai, plus particulièrement dans un vieux dortoir poussiéreux de la Grande Bibliothèque
Commentaires : Enogen à Sakai, plus particulièrement dans un vieux dortoir poussiéreux de la Grande Bibliothèque

Enogen à Sakai, plus particulièrement dans un vieux dortoir poussiéreux de la Grande Bibliothèque

Enogen à Sakai, plus particulièrement dans un vieux dortoir poussiéreux de la Grande Bibliothèque


Message Sujet: Re: Codages   Codages - Page 11 EmptyLun 17 Oct - 21:29

Mon travail, à l’occasion, se fait ingrat.
Jouer les babysitters avec les petites princesses de Cinza, par exemple, ne devrait aucunement incomber à un Officier de la Guarda, encore moins un venu rendre un service civil à sa cité natale. Si vous vous posiez la question alors laissez-moi vous y répondre : non, nulle part dans mon contrat on stipule cette tâche comme faisant partie de mon mandat et pourtant voilà effectivement ce qu’on me demande de faire à l’instant, avec un tel sérieux que je ne puis qu’éclater de rire. Très certainement, un de mes collègues se trouve derrière ce canular et bientôt, mes collègues se joindront à moi pour rire de cette plaisanterie. Or, devant le silence gêné de mes semblables, je devine que j’ai fait fausse route. Mon supérieur ne pouvait être plus sérieux et sourcille désormais devant mon excès d’hilarité. M’arrêtant aussitôt, je le dévisage avant d’écarquiller des yeux. Non mais il ne plaisantait pas. Du tout. Et maintenant on dirait que je me moque de lui. Fantastique. Je jette un coup d’œil aux membres de mon équipe, dont les regards, soudain, se sont fait fuyants. Empotés, ils ne portent pas volontaires pour me sortir de cette tâche que mes supérieurs ont osé décrire tel un « grand honneur ».

« Un grand honneur mon cul ! Vous voulez que je fasse du gardiennage avec un rejeton Cobalt ? Et puis pas encore ? Nous coltiner les Viridis c’est pas déjà assez, je dois en plus m’occuper de faire le pantin pour la presse ? »

Le reste, il vaut mieux ne pas le répéter. Ce ne serait pas bien poli. Disons que pleuvent les jurons et les protestations jusqu’à ce que mon supérieur soit forcé d’élever le ton en me menaçant de m’accuser d’insubordination. Il semblerait que je n’aille pas le choix. Furieuse, je prends le chemin de ma protégée du jour. Aujourd’hui, il n’y a que moi puisque j’ai laissé Chama à la caserne. Le singe de feu est trop dangereux pour être amené à l’intérieur d’une ville, toutefois je n’ai pas eu l’occasion cette fois de me faucher de la présence de Lua. Le Teddiursa me colle aux basques, attirant sur lui de nombreux regards. Il faut dire que ce n’est pas tous les jours qu’on voit un petit ours de cette couleur.

« Okay ma p’tite dame ! » je fais d’une voix forte derrière la Cobalt, ne prenant pas la peine d’attendre qu’elle se soit retournée pour la surprendre par derrière. Je reconnaîtrais cette tignasse argentée entre mille. Même si elle est habillée dans un jeans et des bottes de travail, elle est immanquablement celle que je recherche, celle que les paparazzis vont suivre tel des rapaces affamés. « On va se dépêcher à faire ce qu’on a à faire hein et comme ça vous pouvez retourner à votre petite vie dans ouate avec la conscience tranquille et moi je peux retourner faire du vrai travail, m’kay? »

Je jette un regard rapide à la Givrali qui l’accompagne. Pas idéal. Aussi précieux que sa maîtresse, ce Pokémon ne risque pas de nous aider. Mettant fin à mon silence contemplatif, je fais signe à Lua qui s’approche de petits pas enthousiastes.

« Voici mon compagnon pour aujourd’hui, il s’appelle Lua. Vous fiez pas à son expression adorable, il est féroce. »

Faux, mais elle n’a pas besoin de le savoir.

« Je vous montre comment on s’y prend ? Comme ça vous aurez votre photo pour les paparazzis et je serai tranquille. »

Moi, amère ? Si peu.
Revenir en haut Aller en bas
https://pokedestinies.forum-canada.com
Kaylie Monroe
Kaylie Monroe

Admin Fondatrice - Coordinatrice


Messages : 355
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 31
Quels jeux possédez-vous? : Enogen à Sakai, plus particulièrement dans un vieux dortoir poussiéreux de la Grande Bibliothèque
Commentaires : Enogen à Sakai, plus particulièrement dans un vieux dortoir poussiéreux de la Grande Bibliothèque

Enogen à Sakai, plus particulièrement dans un vieux dortoir poussiéreux de la Grande Bibliothèque

Enogen à Sakai, plus particulièrement dans un vieux dortoir poussiéreux de la Grande Bibliothèque


Message Sujet: Re: Codages   Codages - Page 11 EmptyMar 18 Oct - 20:44

À ce stade-ci, elle n’a plus la moindre idée de ce qu’elle désire, hormis ce qu’elle a déjà en cet instant. Chaleur et réassurance. Pour le reste ? Le reste lui semble plongé dans les ténèbres et l’incertitude, des eaux dans lesquelles la jeune femme n’est pas certaine de désirer naviguer. Inévitablement, il lui faudra mettre les pieds en terrain inconnu; tel qu’elle l’a nommé tout à l’heure il y a un certain charme à vaquer hors des sentiers battus de toute manière. Mais aujourd’hui, elle ne s’en sent tout simplement pas prête. Les changements lui paraissent telle une masse de nuages sombres, annonciateurs d’une tempête qu’elle se sait déjà incapable de gérer. Quelles conséquences à ses actes l’attendent à Pavlica ? Quel statut aura-t-elle suite à ses manquements, à ses trahisons ? Isidora préfère tout simplement ne pas y penser. Malgré tout subsiste en elle comme une excitation, une hâte de découvrir ce qui va se produire. Et si les choses évoluaient pour le mieux ? Et si en remuant le système, Dora parvenait à l’améliorer ? Elle n’en est pas certaine pour l’instant, mais cette perspective allume en elle une étincelle nouvelle. Un espoir qu’elle-même peut avancer, avoir du pouvoir sur sa vie et même sur celle d’autrui. Elle découvre, au final, que faire le bien n’est pas si mal que ça.

Si Luciano a sa part d’influence dans cette métamorphose qui s’orchestre en elle ? Oui, certainement. L’homme de Borao lui a montré ce qu’elle n’avait jamais connu auparavant et en ce sens lui a donné le goût de plus. D’être plus. Elle-même doit le reconnaître : son amant a une portée positive sur sa vie, peu importe ce qu’engendre cette fréquentation interdite dans l’avenir. Spirituelle plus qu’elle n’aime l’admettre, la pavlicane est convaincue qu’ils se sont trouvés à cet instant de sa vie pour une raison. Bien sûr, elle ne le reconnaîtrait jamais devant lui. Il ne faut pas déconner non plus.

Puis parlait-elle de sujets de changements qui le concernent, juste là maintenant ? Très certainement, bien qu’encore une fois ces pensées ne traversent pas la barrière obstinée de sa conscience. Elle se demande malgré tout où cette relation avec lui les mènera. Tout ce dont elle est certaine réside ici, dans cet instant : il lui fait du bien. Elle aime se trouver en sa présence; il l’apaise et la rassure. Elle se sent elle-même en sa compagnie, ce qui est en soi un exploit. Surtout, elle n’a pas envie d’y mettre fin tout de suite. Pour maintenant, elle lui appartient et Dora ne se sent pas d’humeur à partager. Elle le sait, en cet instant, blottie contre lui, sous la bienveillance de ses sourires. Elle a envie d’être qu’avec lui.

Comme lisant dans ses pensées plus qu’elle n’y parvient elle-même, Luciano évoque justement la nature de leur relation et de tous les changements que celle-ci a engendrés. Comme elle, il ne regrette rien, ce qui ne manque pas de faire sourire tendrement la jeune femme dans ses bras. S’ils sont un meilleur chemin, elle ne saurait dire. Néanmoins elle a la certitude d’être une meilleure personne depuis qu’il est dans sa vie de cette manière. Longtemps elle a lutté contre l’influence qu’il pourrait avoir sur elle et désormais elle s’y abandonne, non sans crainte tout de même.

« Je ne parlais pas nécessairement de nous, monsieur nombril du monde, mais oui, c’est vrai que ce sentier n’est pas trop mal. » fait-elle d’un ton léger, joueur. « Je ne pensais jamais, mais vraiment jamais qu’un jour nous serions dans cette position et pourtant… Je ne savais pas ce que je manquais. »

Capable d’auto-dérision tout de même, elle n’hésite pas à le faire ici. Pourtant, une part d’elle s’ennuie un peu de leurs joutes verbales et de la tension qui crépitait constamment entre eux. Désormais, la nature réelle de cette tension s’est dévoilée, tout simplement. En attendant, elle espère presque que Luciano l’aide à trouver son chemin sur d’autres avenues. À la croisée des chemins, elle attend qu’on la guide et qu’on lui souffle quel sentier emprunter. Suivre a toujours été dans son instinct, bien malgré les apparences. Dora paraît toujours en possession de ses moyens; en réalité elle n’a rien d’une leader tel que son père l’a toujours espéré. Elle préfère suivre et servir, un drôle de paradoxe au final. Mais suivre qui maintenant ? À vingt-neuf ans, il est temps pour elle enfin de prendre son envol, mais affirmer que c’est chose aisé relève du mensonge. Alors oui, elle se fait bien chier. Elle soupire en l’entendant se moquer gentiment, affichant elle-même un sourire amusé.
Dans sa naïveté pimentée d’authenticité, Dora n’a pas compris tout l’ampleur que ses paroles ont pu avoir sur son aîné. Elle s’est contenté d’énoncer une vérité qui prend tout son sens chez elle; dénué de masque, elle préfère l’homme qu’elle découvre un peu plus chaque jour et qui l’amène à se dépasser. Celui-là qui est taquin, amusant, curieux, généreux de sa personne et son temps, à l’écoute et sage, trop aux yeux de sa cadette qui aimerait le voir prendre des risques à l’occasion. Contre toute attente, les doigts fins de l’homme viennent cueillir sa joue, suspendre son souffle et décrocher l’améthyste. En levant le regard vers lui, Isidora est convaincue. Elle n’a jamais scruté plus beau ciel.

Il y a dans ce regard une chaleur qu’elle n’a pas connu, une qui réchauffe les parts les plus malhabiles de son être. À la manière d’une pierre qu’on a jeté à l’eau, l’instant se constitue d’un grand choc suivi de doucereuses ondées qui traversent la jeune femme immobile. Sa poitrine est victime du premier assaut, puis son estomac, son ventre, ses jambes qui frétillent à la manière d’une eau troublée.

« Alors prends plus. »

Peut-il entendre son cœur qui bat à tout rompre ? Impossible que ce ne soit pas le cas, croit-elle, ses battements envahissant chaque parcelle de son être. Obéissant enfin à ses désirs, Luciano égraine les centimètres entre eux avant de s’emparer du dernier rempart de leur intimité.

Un baiser.

Là où l’ondée frémissait quelques instants plus d’eau, le feu jaillit. Trop suspendue à l’instant pour se montrer fougueuse, la jeune femme accepte de se laisser guider, levant les bras pour attraper ses épaules. Son corps coule contre le sien, ses jambes menacent de s’effondrer. Lorsque l’instant prend fin, c’est étourdie et essoufflée qu’elle lève un regard vers lui. Encore, dit-elle des yeux. Encore.

Sauf que les mots lui manquent. La provocation, son arme de prédilection, lui fait brutalement défaut. Tout ce qu’elle voit, dans un élan de perspicacité, c’est ce doute qui plane dans les prunelles de Luciano. À la manière d’une tache d’encre sur un papier buveur, son cœur se trouve contaminé de celui-ci, sans en comprendre l’origine ou les raisons. Inconsciemment elle s’y raccroche pour nourrir des principes qui, plus tard, demain, auront nécessairement un impact ce qu’ils sont. Pour l’instant, elle se laisse charmer de son sourire, se sent rougir telle une enfant avant de réfugier contre sa poitrine pour échapper à son regard et à sa potentielle dérision. Elle ne sait plus quoi dire, qu’y a-t-il à dire de toute manière ? Sa réaction seule a trahi l’effet que le baiser de l’homme a provoqué chez elle. Parfois, Dora parle plus qu’elle ne l’aurait fait par les mots.

Parvenant finalement à articuler quelques syllabes, la jeune femme redresse la tête en sa direction, un air se voulant joueur sur le visage, figeant ce dernier dans une expression tordue de timidité.

« Un baiser de Luciano Viridis, tout un honneur… » se sentant rougir à l’évoquer, elle change vite de sujet. « Tu es un bien mauvais hôte d’ailleurs. Je n’ai pas encore visité l’endroit. Je voudrais bien voir le reste de l’appartement. Genre ta chambre. »

Reprendre le contrôle sur la situation en allant nager en terrain connu. Bien sûr, Dora.
Revenir en haut Aller en bas
https://pokedestinies.forum-canada.com
Contenu sponsorisé





Message Sujet: Re: Codages   Codages - Page 11 Empty

Revenir en haut Aller en bas
Codages
Page 11 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon - Twisted Destinies :: Pokédex :: Fiches de Dresseurs et Équipes-
Sauter vers: